Aller au contenu principal

Diplômé et envie de vous lancer comme freelance ? Voici les infos indispensables !

Bijna afgestudeerd en starten als freelancer? Dit moet je weten! | Ritmo Art | Sociaal Bureau voor Kunstenaars

 

Bientôt diplômé ? Envie de faire vos premiers pas dans le monde du travail ? Vous prévoyez de vous lancer comme artiste ou freelance ? Mais ce monde vous est encore complètement inconnu ? Ritmo Art vous aide pour que cette transition radicale soit la plus fluide possible. Suivez ces quelques conseils :

Diplômé et travailler comme freelance : Par où commencer ?

La première chose à faire est de commencer à vous rendre dans tous les organismes qui vous accompagneront dans votre carrière professionnelle.

  1. Forem/Actiris

Le Forem est l’office wallon officiel de la formation et de l’emploi (en Région Bruxelles-Capitale, adressez-vous à Actiris et au VDAB si vous résidez en Flandre).

Ces trois organismes vous aideront à trouver un emploi ou vous dispenseront des formations professionnelles complémentaires ciblées. Vous devez absolument vous inscrire comme demandeur d’emploi au Forem immédiatement après la fin de vos études. Les collaborateurs suivront avec vous les avancées de votre recherche d’emploi. Votre stage d’insertion professionnelle (= stage d’attente pour l’obtention d’une allocation de chômage) commence en effet immédiatement à compter de votre inscription. Avant de pouvoir bénéficier d’une allocation de chômage ou d’insertion complète, vous devez passer par le stage d’insertion professionnelle (qui dure 310 jours, dimanches non compris) une fois vos études terminées.

S’inscrire comme demandeur d’emploi est donc essentiel ! Si vous ne le faites pas, vous ne pourrez pas bénéficier de la protection de l’ONEM, l’organisme chargé du versement des allocations de chômage, entre autres. Vous êtes déjà freelance et n’avez pas de travail entre deux missions ? Sachez qu’artistes et freelances peuvent, eux aussi, bénéficier de cette allocation.

  1. Mutuelle

Une fois votre diplôme en poche, vous n’êtes plus à la charge de vos parents. Vous devez donc choisir votre propre assurance maladie, qui est obligatoire. Face au nombre de mutuelles, vous n’avez que l’embarras du choix. Comparez-les sur Internet pour faire le choix le plus adapté à votre situation.

  1. Syndicat ou Caisse auxiliaire

D’autres instances incontournables pour les artistes et freelances sont les différents organismes de paiement (syndicat ou caisse auxiliaire).

Un syndicat est une organisation de travailleurs dont le but est de défendre les intérêts des travailleurs et de négocier des conditions de travail spécifiques avec les employeurs et les organes politiques : votre salaire, les CCT, les temps de travail et les conditions de travail. Mais le versement de vos allocations de chômage (entre autres) passe aussi par le syndicat. Vous pouvez vous affilier à l’un des 3 syndicats belges : la CSC, la FGTB ou la CGSLB. Vous payez une cotisation d’adhésion annuelle.

L’affiliation à un syndicat n’est pas obligatoire. Vous pouvez également vous adresser à la Caisse auxiliaire de paiement des allocations de chômage (CAPAC) pour le versement de vos allocations de chômage. L’affiliation est gratuite.

Vous ne devez pas nécessairement vous affilier à un syndicat ou à la caisse auxiliaire immédiatement après l’obtention de votre diplôme. Attendez de recevoir l’attestation du Forem que vous recevrez à l’issue de votre stage d’insertion professionnelle. Munissez-vous-en pour pouvoir bénéficier de vos allocations de chômage.

Diplômé : travailler comme indépendant ou salarié ?

Vous pourrez ensuite commencer à chercher le job fait pour vous. Plusieurs options s’offrent aux artistes et freelances. En tant que bureau sociale pour artistes, nous sommes ravis de vous aider.

Nos agences sont ouvertes du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 17 h 30, mais vous pouvez aussi nous joindre par téléphone au 03/205 96 40 ou par e-mail à l’adresse antwerp.art@asap.be.